Charte

Préambule

L’être humain est la mesure de notre travail. Nous nous engageons à protéger la vie et la dignité humaine, en tenant compte des droits de l’homme, particulièrement l’accès à la santé et la non-exclusion sociale, afin de permettre des conditions de vie décente à nos patients.

Nous défendons le droit à une prise en charge de substitution, lorsqu’une personne n’est plus à même de sortir de la dépendance aux opiacés. Notre travail est l’expression d’une responsabilité politique qui découle des dispositions légales de la Confédération et du canton de Berne.

Notre identité

ARUD est une association avec siège à Bienne, elle gère la Suprax, centre de traitement médicalisé et ambulatoire des addictions.

Nos buts principaux

Notre travail vise à stabiliser le patient sur le plan médical et psychosocial, de lui permettre de s’éloigner de la scène de la drogue, idéalement, lui permettre de devenir abstinent.

Notre façon de travailler

A l’intérieur

Nous encourageons une communication ouverte et une collaboration interprofessionnelle     entre médecins, assistants sociaux, personnel soignant et personnel administratif.

A l’extérieur

Nous collaborons en réseau avec les différents services partenaires qui prennent aussi en charge nos patients dans d’autres domaines.

Avec nos patients

Les rapports professionnels avec nos patients se basent sur l’estime et le respect réciproque. Nous établissons des règles de fonctionnement claires et établissons des objectifs ciblés afin de donner un cadre stable à notre collaboration.

Notre offre

Nous offrons aux personnes dépendantes de leur consommation de drogue et qui désirent la maîtriser, une prise en charge de leur addiction par un traitement de substitution sous contrôle médical et infirmier.

Notre compétence spécifique consiste en un lien entre la connaissance approfondie des toxicomanies, un traitement médical et un travail social professionnel.

Nous la développons au moyen de l’interdisciplinarité interprofessionnelle.

Aux patients

Nous travaillons leur problème d’addiction aux opiacés par la substitution et cherchons à stabiliser leur santé physique et psychique et leur situation sociale.

Nous promouvons la valorisation et le renforcement des propres ressources de nos patients.

A la société

Nous contribuons à diminuer la pression de la scène de la drogue sur la rue. Nous prenons en charge des personnes et des problèmes sociaux qui autrement auraient des répercussions négatives sur la société.

Par notre travail nous évitons que la société ne discrimine et n’écarte les toxicomanes et nous promouvons la tolérance et la compréhension de la toxicomanie comme maladie grave.

Notre attitude face à l’environnement

Dans le cadre de notre travail, nous tenons compte des aspects écologiques. Nous veillons à respecter le plus possible l’environnement.

Notre financement

Nous finançons notre gestion par les recettes des traitements de substitution.